Comment choisir un appui de fenêtre?
appui-de-fenetre-1.jpgappui-de-fenetre-6.jpgappui-de-fenetre-7.jpgappui-de-fenetre-8.jpg

Appui de fenêtre

Appui de fenêtre

On peut profiter de la vue de bien des manières, que l’on soit à la terrasse, au jardin, au balcon ou même à la fenêtre de sa maison. Pour profiter de la vue à travers sa fenêtre sans courir le moindre risque, l’idéal est d’utiliser un appui de fenêtre. C’est un dispositif à la fois sécuritaire et esthétique qui peut être en bois en fer forgé ou en un autre matériau. Un appui fenêtre est un accessoire qui se pose facilement sous le flanc extérieur de votre fenêtre pour apporter plus de confort lorsque vous vous appuyez sur votre fenêtre et participez à l’esthétisme de la fenêtre.

La pose de l’appui de fenêtre

Un appui de fenêtre est un élément qui se pose en utilisant le mortier coffré. Pour procéder au coffrage, il faut être extrêmement précis sinon l’ouvrage ne pourra pas pleinement jouer son rôle. La pose d’appui de fenêtre requiert un ensemble d’outils. Ces outils sont : la truelle, la truelle à joint, l’équerre de maçon, les pattes de scellement, les vis a bois, les planches, les baguettes demi-rondes, les clous, l’huile de lin, le ciment, le plâtre, la masse, le burin, le tournevis, le marteau, le marteau d’emballeur, le niveau a bulles le fil a plomb, le jeu de cales, les chevillettes, les taloches, la règle de bois. Pour poser un appui fenêtre, il faut installer un coffrage et une planche à la largeur de l’appui. On fixe ensuite le coffrage sur la façade du mur.

Ce travail se fait grâce aux chevillettes qui permettent de bien le fixer. L’appui étant placé en pente, il convient d’incliner légèrement le coffrage vers le bas. À l’aide du niveau d’eau, vérifiez si la position du coffrage est correcte. Par la suite, clouer les deux petites planches du coffrage. Lorsque le coffrage est en place, il faut passer au remplissage. Il doit être bien fait, c’est pour cela qu’il importe de boucher tous les petits trous du coffrage à l’aide de carton. Le ciment qui sert au rembourrage ne doit pas être trop liquide. Pour éviter la présence des bulles d’air, martelez le coffrage. À l’aide de la règle à bois, nivelez la surface pour la rendre lisse et uniforme, ensuite, lissez la pente de l’appui à l’aide d’une taloche. Il faut veiller à ce que l’arête soit soignée. À l’aide de la truelle, procédez au dégagement de la planche basse du dormant. L’ouvrage se termine avec le décoffrage qui doit être fait seulement quelques jours après. Cette réalisation peut être effectuée aussi bien pour un appui de fenêtre en pierre ou en bois ou dans un autre matériau.

Ce qu’il faut savoir

Un appui de fenêtre, encore appelé « regingot », est une pièce maçonnée préfabriquée ou alors montée sur place. Son rôle est de supporter la traverse basse du dormant de la fenêtre. Il permet de ce fait d’évacuer l’eau du ruissèlement pouvant atteindre la façade. Contrairement à une certaine conception, il n’est pas une allège (sorte de mur d’une fenêtre). On peut le trouver décliné en différents matériaux, dont le bois, le fer, l’aluminium et le béton. Selon le type de pose (encastré ou simple), l’appui de fenêtre peut être déplacé ou non. S’il est encastré, la possibilité de déplacement n’existe pas. Par contre s’il s’agit d’un appui simple ou même d’une rotule, l’ouvrage se prête bien au déplacement lors d’un déménagement, par exemple. C’est un élément essentiel notamment pour l’étanchéité de la fenêtre et qui protège les murs des éclaboussures. En raison de son importance tant pour la fenêtre que pour la protection des murs, sa pose doit se faire de manière à ce que son rôle soit rempli.

Avec le temps, l’appui de fenêtre absorbe de la saleté, ce qui peut entamer son esthétique. Lorsqu’il est carrelé, il se nettoie simplement avec de l’eau et du détergent. Par contre pour d’autres matières, il nécessite un entretien adapté à la nature de la saleté et à celle du matériau.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions

Aucun commentaire pour le moment